01/06/2014

Maigrir vite et bien (Dr Jacques Fricker)

Maigrir vite et bien.jpgA l'approche des beaux jours, qui n'a envie d'apparaître à son avantage sur la plage, qui ne souhaite disposer d'une silhouette plus élégante, plus gracieuse ? Pour y parvenir, nombreux sont les régimes qui font les choux gras des magazines quelques mois avant l'été. Tous plus ou moins efficaces, plus ou moins farfelus, plus ou moins dangereux. Dans un esprit plus modéré, plus responsable et plus scientifique, le docteur Jacques Fricker, qui travailla dix ans dans l'unité de l'INSERM dirigée par le professeur Marian Apfelbaum dont les travaux inspirèrent les Dukan et autres Cohen, nous propose une méthode pour maigrir rapidement et surtout bien, c'est à dire sans prendre de risque pour sa santé. La maxime bien connue : « Que l'aliment soit ton seul médicament » se vérifie dans ce régime simple à mettre en pratique. Il s'agit de commencer par un régime à grande vitesse à base de viande, de poisson et de légumes avec une petite quantité de matières grasses (une cuiller à café maximum), des laitages (en l'occurrence des yaourts à 0%) et un seul et unique fruit comme dessert. Il faudra bannir le pain, le beurre, la confiture et bien sûr les viennoiseries du petit déjeuner et les remplacer par des protéines et des laitages maigres dès le réveil. Il faudra garder trois repas par jour. Il sera possible de le faire durer jusqu'à huit semaines sans risquer les problèmes rénaux ou la fonte musculaire. En un mois, la perte de poids pourra aller de 5 à 7 kg pour une femme et de 6 à 9 kg pour un homme. L'après régime, c'est à dire le rythme de croisière verra réintroduire les céréales avec une part égale ou supérieure de légumes, un fruit en dessert tout en excluant les sucres, sodas et graisses diverses et variées.

Un livre clair, précis, bien documenté et très convaincant qui passe en revue également les méfaits des jeunes, diètes protéiques et autres régimes yoyo qui font tant de ravages et obtiennent sur le long terme un effet inverse à celui recherché. Le docteur Fricker présente également les avantages et les inconvénients de la pose d'anneaux gastriques ou de by-pass, chirurgie réservée aux personnes en véritable sur-poids. Dans ce livre fort intéressant, le lecteur trouvera un tableau d'indice de masse corporel permettant de se situer par rapport au poids idéal en fonction de sa taille ainsi que de nombreuses recettes de cuisine pour pratiquer agréablement une méthode qui permet de manger de vrais aliments (et non d'horribles poudres...), de partagez de vrais repas avec ses proches, de changer en douceur ses habitudes de vie, de gérer les moments difficiles et de stabiliser son poids une fois l'objectif atteint. Nul doute qu'un tel ouvrage ne donne envie de s'y mettre sans plus attendre...

4/5

09:25 Écrit par CCRIDER dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2012

Le grand jeu (Claude Cueni)

le grand jeu.jpgFils d'un riche orfèvre et changeur d'Edimbourgh, le jeune John Law de Lauriston est un génie précoce des mathématiques qui s'intéresse à la théorie des probabilités, doublé d'un joueur invétéré. Très beau garçon, il est déniaisé à douze ans par une servante et multipliera toute sa vie les conquêtes féminines. Ayant tué un adversaire dans un duel, il est condamné à mort par pendaison. Il s'échappe de sa prison et trouve refuge à Amsterdam et à Venise où il tente de rôder ses théories économiques sans pouvoir les appliquer. C'est finalement Philippe d'Orléans, le Régent, qui lui donnera les moyens de ses ambitions et ira jusqu'à le nommer Contrôleur général des Finances. Law fut à l'origine de la création de la Banque Générale, ou Banque Royale et de l'introduction du papier-monnaie en France. Si son système se révéla bénéfique pour l'économie devenue exsangue suite à trente années de guerre et de dépenses dispendieuses du Roi-Soleil, les adversaires du financier ne manquaient pas et ce premier pas dans la finance moderne, cette révolution économique aussi cruciale que l'invention de la roue ou de l'imprimerie ne se fit pas sans accidents...

Ce livre est plus qu'un roman historique. Très fidèle à la réalité de la vie du génial Ecossais, il serait plus judicieux de le classer dans les biographies. Mais quelle aventure exceptionnelle que ce destin hors du commun ! Que de péripéties, que de rebondissements ! Quelle réussite extraordinaire et quel effondrement tout aussi spectaculaire ! Law, homme le plus riche de son époque, n'aimait pas l'argent pour lui-même, mais pour les possibilités de libération qu'il pouvait procurer à l'humanité. Il annonçait déjà les temps révolutionnaires et la fin des royautés. Véritable précurseur, il fut le premier à comprendre qu'il fallait désaccoupler l'argent de sa valeur métallique pour libérer l'économie. Un livre qui fait réfléchir et aide à mieux comprendre la crise actuelle avec les bulles d'argent virtuel, l'inflation et la crise. Les mécanismes économiques sont restés très semblables, les passions humaines et la folie de l'enrichissement rapide toujours présentes. Cerise sur le gâteau, « Le Grand jeu » est fort bien écrit, très vivant. Il se lit comme un roman et ne peut se quitter avant la fin.

5/5

09:39 Écrit par CCRIDER dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/04/2012

Bienvenue sur Déliciosa (Chapitre 3 / 5ème partie)

09:09 Écrit par CCRIDER dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |