30/06/2015

Chat perché (Nouvelle extraite du recueil "Dorian Evergreen"

08:55 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2015

Des millions de regrets (Aurélien Poilleaux)

cover225x225.jpegDans un village du nord de la France, Sébastien Levieux passe son temps à boire au café du « Rendez-vous » en compagnie de quelques amis chômeurs. Chaque semaine, ils se cotisent pour jouer à l'Euromillions. Les numéros qu'ils ont cochés ne sortent jamais. Et pourtant, un jour, un miracle se produit, leurs numéros s'affichent ! Ils laissent éclater leur joie. Mais il y a un petit ennui, Lucie, la buraliste, qui chaque semaine est chargée de valider le billet, n'est pas là. L'ennui devient un énorme problème quand on découvre Lucie assassinée. D'abord blessée à la tête puis poignardée de 27 coups de couteau de boucher. Un par million perdu. En compagnie du capitaine de gendarmerie Boneuil, Sébastien mène l'enquête... Il y a quatre ans que Magali Beaumont a disparu. Quand on sait qu'au-delà de huit jours, il n'y a pratiquement aucune chance de retrouver un mineur vivant, on se demande pourquoi Boneuil s'acharne à vouloir poursuivre les recherches...

« Des millions de regrets » est un court recueil de nouvelles policières de facture assez classique proposé par les éditions « L'anthologiste » à titre de « teaser » ou de « préquel » destiné à inciter les lecteurs à poursuivre la lecture des enquêtes des personnages récurrents de cette série. L'ennui, c'est que l'intérêt est très relatif, les personnages mal campés et l'intrigue quelconque avec une fin sans surprise. Le format novella ou longue nouvelle a ses impératifs particuliers. Il demande du rythme, de l'originalité, de la fantaisie et une qualité d'évocation puissante et rapide. Ce qui n'est pas le cas de cet ouvrage. La seconde nouvelle est présentée inachevée, ce qui ne permet pas de savoir si ces défauts sont récurrents. Quoi qu'il en soit, on pourra éviter. N'est pas Agatha Christie qui veut...

2/5

08:50 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/06/2015

Montburgonde (Chapitres 1 à 4)

09:41 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/06/2015

Quoi de neuf en 2015 ? (Lonely Planet)

cover225x225.jpegVoulez-vous escalader les 541 mètres du plus haut gratte-ciel de New-York ? Plonger avec les baleines en Argentine ? Randonner sur le vertigineux Caminito del Rey restauré récemment en Espagne ou faire un treck en Tasmanie le long du mythique Three Capes Track ? Suivre les traces du chanteur Johnny Cash en visitant sa maison-musée en Arkansas ? Découvrir le nouveau musée du chocolat belge, le musée Picasso de Paris récemment rouvert après rénovation, la National Gallery de Singapour ou le musée d'art moderne de Florence ? Faire des parcours acrobatiques en tyrolienne dans la jungle africaine ou à Jaïper (Taïwan) ? Parcourir un tunnel de glace de 500 m de long en Islande ? Observer les étoiles dans le ciel sans pollution de l'outback australien ? Vivre avec la tribu Korafe au fin fond de la Papouasie ? Vous divertir dans le Poudlard Express dans le Parc attraction récemment agrandi d'Universal à Orlando ? A moins que vous ne préfériez visiter de nouvelles distilleries de whisky ou de gin en Ecosse, la brasserie « The Smithwick Expérience », la collection Whitney ou d'étranges sphères mégalithiques au Costa Rica ?

Telles sont quelques-unes des propositions étonnantes qui sont présentées dans cet e-book présenté par Lonely Planet. A proprement parler, cet ouvrage n'est ni un guide touristique ni un catalogue, mais plutôt une compilation d'articles illustrés de photos présentant des sites mystérieux, des destinations insolites, des curiosités encore peu connues car juste dénichées, de nouvelles possibilités de sports extrêmes, etc. Histoire de ne pas voyager idiot, de sortir des sentiers battus et de vivre de nouvelles expériences. Les adresses, les modalités et toute l'organisation pratique de ces voyages ne sont pas fournies dans le livre. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur les nombreux liens qui renvoient au site de Lonely Planet. C'est astucieux, commercial à souhait bien sûr, et cependant très intéressant pour qui a l'envie et les moyens de parcourir la planète à la recherche de véritable nouveauté touristique.

4/5

01:00 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/06/2015

Les vacanciers (Emma Straub)

images.jpgA Manhattan, une famille américaine aisée, les Post, se préparent à partir en vacances en Europe. Ils doivent passer une quinzaine de jours à Majorque dans la magnifique villa d'une amie artiste branchée. C'est l'occasion pour Franny, la mère qui organise tout, de rassembler autour d'elle sa petite famille : son mari Jim, sa fille Sylvia fraîchement diplômée et bientôt étudiante à l'Université, son fils aîné Bobby, agent immobilier résidant à Miami, et sa compagne Carmen, prof d'aérobic. Charles et Lawrence, deux amis homosexuels doivent rejoindre sur place la petite famille. Pour qu'ils passent tous un agréable séjour, Franny a tout prévu, baignades, visites de musées et même un jeune et charmant professeur d'espagnol pour que Sylvia ne bronze pas idiote.

« Les vacanciers » est un roman intimiste, familial et social dans lequel tous les ingrédients sont réunis pour obtenir une recette agréable au plus grand nombre. L'ennui, c'est qu'on est plus près de l'oeuvrette que du chef d'oeuvre. Les personnages ? Une bande de bobos new-yorkais branchés mais ni particulièrement intéressants ni spécialement sympathiques. Chacun des sous-groupes représente une tranche d'âge avec des problèmes bien dans l'air du temps. De l'ado au portable greffé dans la main qui ne pense qu'à perdre sa virginité aux deux sexagénaires torturés par le démon de midi en passant par le jeune couple en train de se détricoter sans oublier les deux homos proches de l'extase car en passe de devenir parents, il y en pour tous les goûts. L'originalité de l'intrigue ne va pourtant pas au-delà de quelques histoires de tromperies, de coucheries et de réconciliations sur l'oreiller. On cherche en vain l'humour et le ton décalé qui auraient dû pétiller à chaque page. Si on y ajoute les clichés politiquement corrects usés jusqu'à la corde et une psychologie de magazine féminin, l'agacement finit par l'emporter. A réserver aux fans de ce « genre littéraire » particulier.

3/5

17:33 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/06/2015

Les Faux As (Chapitres 1 à 17)

11:47 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2015

Le déshonneur d'Ann Campbell (Nelson DeMille)

51K2RK71DJL._AA160_.jpgA Fort Hadley, base de l'armée américaine en Géorgie, Anne Campbell, militaire de carrière et fille du général « Battling » Campbell, est retrouvée nue, ligotée, violée et assassinée sur le champ de tir. Paul Brenner, officier du C.I.D, division d'investigation criminelle de la police militaire, se voit chargé de l'enquête avant que le F.B.I ne s'en mêle. L'affaire est extrêmement délicate car elle touche à l'honneur et à la réputation de plusieurs hauts gradés de l'armée. Paul pourra bénéficier de l'aide de Cynthia Sunhill, enquêtrice spécialisée dans les affaires de harcèlement et de viol, qui est également son ancienne maîtresse et surtout la dernière personne qu'il aurait souhaité trouver à ses côtés. Mais qui a bien pu trucider la très belle et très désirable Anne Campbell, à la fois militaire irréprochable et femme fatale aux liaisons multiples ?

« Le déshonneur d'Anne Campbell » est un roman policier classique avec meurtre, enquête, suspects et découverte du coupable au dernier chapitre. Vu son départ sur les chapeaux de roues, le lecteur s'attend à une histoire menée tambour battant avec de nombreux rebondissements, des personnages hauts en couleurs, des fausses pistes etc... La réalité est un peu différente. L'enquête se révèle poussive et tatillonne ; très vite les soupçons se portent sur le responsable et par conséquent, la fin apparaît plutôt décevante. Le récit se perdant dans des détails sans grand intérêt et des redites nombreuses, la lecture en devient assez vite laborieuse d'autant plus que les deux personnages principaux que l'on s'attendait à voir s'entredéchirer ou au moins à se chicaner se laissent embarquer dans l'option inverse c'est à dire un retour de flamme un peu mièvre. Au total, un polar presque médiocre ayant pour seul mérite une description des conditions de vie sur une base militaire US. On rêve de ce qu'auraient pu en faire une Agatha Christie ou un Simenon.

3/5

08:32 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/06/2015

Récits d'un pélerin russe (Extrait)

index.jpgComme la nuit tombait, je sentis soudain une douleur violente dans les jambes et je me rappelai qu'elles étaient mouillées. (…) Lorsque au matin, je voulus me lever, je ne pouvais plus remuer les jambes. Elles étaient sans force et aussi molles qu'une mèche de fouet; le garde me tira en bas du banc et je restai ainsi deux jours sans bouger. Le troisième jour, le garde me chassa de la baraque en disant : « Si tu meurs ici, il faudra encore courir et s'occuper de toi. »

J'arrivai à me traîner sur les mains jusqu'au perron de l'église où je restai couché. Je demeurai là environ deux jours. Les gens qui passaient ne faisaient pas la moindre attention ni à moi ni à mes demandes.

Enfin, un paysan s'approcha de moi et commença la causette. Au bout de quelque temps, il dit : « Que me donneras-tu ? Je vais te guérir. J'ai eu exactement la même chose et je connais un remède. »

- Je n'ai rien à te donner, lui répondis-je.

- Et qu'est-ce qu'il y a dans ton sac ?

- Rien que du pain sec et des livres.

- Eh bien, tu travailleras chez moi pendant un été si je te guéris.

- Je ne peux pas non plus travailler. Tu vois que je n'ai qu'un bras de valide.

- Alors que sais-tu donc faire ?

- Rien, sinon lire et écrire.

- Ah ! Ecrire ! Eh bien, tu apprendras à écrire à mon garçon, il sait un peu lire et je voudrais qu'il écrive. Mais les maîtres demandent cher, vingt roubles pour savoir toute l'écriture.

Je m'arrangeai donc avec lui et, avec l'aide du gardien, ils me transportèrent chez le paysan où l'on me mit dans un vieux bain au fond de l'enclos. Il commença alors à me soigner : il ramassa dans les champs, dans les cours et dans les trous à ordures une pleine mesure de vieux os d'oiseaux et de toutes sortes d'animaux; il les lava, les brisa en petits morceaux avec une pierre et les mit dans une grande marmite; il la coiffa d'un couvercle avec un trou et retourna le tout au-dessus d'un vase qu'il avait enfoncé en terre. Il enduisit soigneusement le fond de la marmite d'une couche épaisse de terre glaise et la couvrit de bûches qu'il laissa brûler pendant plus de vingt-quatre heures. En installant les bûches, il disait : « Tout ça va faire un goudron d'os. » Le lendemain, il déterra le pot, dans lequel avait coulé par l'orifice du couvercle environ un litre d'un liquide épais, rougeâtre, huileux et sentant comme la viande fraîche; les os restés dans la marmite, de noirs et pourris qu'ils étaient, avaient maintenant une couleur aussi blanche et transparente que la nacre ou les perles. Cinq fois par jour, je me frictionnai les jambes avec ce liquide. Et croyez-vous ? Le lendemain, je sentis que je pouvais remuer les doigts; le troisième jour, je pouvais plier les jambes, et le cinquième, je me tenais debout et marchais dans la cour appuyé sur un bâton. En une semaine, mes jambes étaient devenues normales...

Des os desséchés ou pourris, déjà presque revenus à la terre, gardent en eux la force vitale, une couleur et une odeur; ils exercent une action sur les corps vivants auxquels ils peuvent rendre la vie...

08:49 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |