16/09/2014

SDECE Service 7 (Philippe Bernert)

SDECE Service 7.jpgDès la Libération, la France se dote de services secrets plus performants. Avec la création du SDECE, la grande centrale française de l'espionnage, rivale du KGB et de la CIA, les civils prennent le pas sur les militaires du Deuxième Bureau. Au coeur du dispositif, un organisme ultra-secret, le Service 7, qui réussit un nombre incroyable d'exploits comme d'emprunter aux Russes un moteur de Tupolev, le démonter pièce par pièce, tout microfilmer, le remonter et le remettre en place sans que personne ne s'aperçoive de rien... comme d'aller fouiller les poches d'un ministre endormi dans sa chambre de l'hôtel Majestic à Cannes... comme cambrioler l'ambassade d'Egypte et repartir avec une camionnette bourrée de documents compromettants... comme ouvrir des milliers de valises diplomatiques ou faire exploser un à un tous les bateaux transportants des armes destinées au FLN.

Sous-titré « L'extraordinaire histoire du colonel Leroy-Finville », ce livre présente à la fois le témoignage de l'homme qui fut l'âme et le moteur de ce service et le récit de vingt années d'actions d'espionnage assez étonnantes. Le lecteur y découvre que les agents secrets du Service 7 n'ont pas grand chose à voir avec des personnages de roman comme James Bond ou OSS 117. Ils ne roulent pas sur l'or, ne tombent pas les filles mais sont dévoués, patriotes, corvéables à merci, d'une fidélité et d'une abnégation exemplaire et ne reçoivent en retour que fort peu de reconnaissance. Bien commencée, cette histoire se termine de façon dramatique. A la fin de la présidence de Charles de Gaulle, les services secrets commencent à être infiltrés et pervertis par toutes sortes de barbouzes du SAC. Pour leurs actions « mouillées », les responsables font appel à des gangsters comme Jo Attia, Boucheseiche, Nottini la béquille et autres. Leroy-Finville y est fermement opposé car ces malfrats en plus d'être vénaux et de ne pas être fiables sont également terriblement inefficaces. Avec l'affaire Ben Barka, il sera d'ailleurs victime d'une machination d'une totale injustice et d'un complet arbitraire avant que son service ne finisse par disparaître vers la fin des années soixante. Un livre passionnant et tout à fait instructif pour qui s'intéresse à l'histoire de la guerre secrète.

4,5/5

08:24 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.