06/10/2013

Les yeux de la bastide (Chris Tabbart)

Les yeux de la bastide.jpgEn se promenant dans les bois de ses collines provençales, Hélios, vieux proxénète rangé des voitures, découvre un petit chien mourant et à moitié étranglé par la corde qui l'attache à un arbre. Hélios se précipite chez le vétérinaire qui lui sauve la vie et lui apprend que le petit animal est aveugle. Il le confie à son vieil ami Albert, autre demi-sel à la retraite, grand collectionneur de chiens, chats et autres animaux domestiques. Ce dernier vit dans une vieille bastide que les gens du coin s'imaginent hantée suite à une vieille histoire datant des années trente. Mais la vie tranquille des deux séniors est perturbée quand Albert reçoit d'abord des visites d'inconnus souhaitant louer sa maison pour y tourner un film, puis subit des intrusions, un cambriolage en règle et finalement découvre un peu par hasard un escalier caché menant à une sorte de cave creusée à même la roche. Avait-elle servi à maintenir quelqu'un enfermé ?

Ce roman de terroir qui fleure bon le thym et la lavande est assez agréable à lire ne serait-ce que par le style fluide de son auteure. Le personnage d'Adélie, la malheureuse recluse de la bastide, ne peut que rencontrer l'empathie et la compassion du lecteur qui se l'imagine comme une sorte de nouvelle Camille Claudel, artiste incomprise, au destin tragique s'achevant dans l'horreur de la folie. Le trio de vieux bonshommes lancés dans une sorte de quête picaresque est haut en couleur et plein d'humanité. Très bien croqués, ils donnent envie de mieux les connaître. L'histoire démarre assez lentement, mais prend vite un bon rythme de croisière avant de se terminer sur un dénouement fort bien amené. Au total, un joli roman qui ravira les amateurs du genre.

4/5

08:53 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.