16/05/2013

Mille milliards de pas (Michel Gardère)

Mille milliards de pas.jpgEn 1828, suite à une humiliante défaite, le shah de Perse Fath Ali se retrouve condamné à verser un lourd tribut au Tsar de toutes les Russies. Il ne trouve rien de mieux que d'exiger des plus pauvres de son peuple de très lourds impôts tellement impossibles à payer que les habitants du petit village chrétien arménien de Khosrew-Abad doivent faire un énorme emprunt auprès d'usuriers musulmans. Après quelques années passées à ne rembourser que les intérêts, ils réalisent qu'ils vous finir par perdre leurs terres, être vendus comme esclaves et que leurs femmes risquent de se retrouver enfermées dans les bordels de Téhéran ou d'Istanbul. Leur seul et unique espoir : demander de l'aide à la France dont ils connaissent la générosité, ayant rencontré quelques années auparavant un émissaire de Napoléon Bonaparte. Trois hommes se déclarent volontaires pour rallier Paris à pied...

Ce roman, qui n'en est pas vraiment un puisque c'est la reprise du récit d'un authentique exploit réalisé par trois arméniens, Chahèn le vieux sage, Bartev le colosse sculpteur sur bois et Gaïdzad le filou, fourmille de péripéties et de rebondissements. Rien ne sera épargné au trio ni les attaques de bêtes sauvages, ni les agressions, ni les vols, ni les emprisonnements, ni les détours à n'en plus finir. Au total, presque un an d'une marche épuisante à travers l'Arménie, la Georgie, la Russie, la Pologne, l'Allemagne et la France via l'Angleterre. Des milliers de kilomètres à pied sous le soleil, dans le froid, le vent, la pluie, la neige ou la poussière. Une odyssée qui laisse le lecteur admiratif et un peu attristé devant l'attitude des églises, aussi cyniques que l'orthodoxe qui promène nos trois héros de patriarches en métropolites, les obligeant à se rallonger de centaines de kilomètres supplémentaires ou aussi cupide que la catholique qui organise une gigantesque tombola et fait disparaître les fonds recueillis par les généreux fidèles. L'écriture de Gardel, journaliste, est rythmée, agréable et facile à lire. Le récit est émaillé de considérations historiques et géographiques intéressantes et heureusement pas trop nombreuses. Les trois personnages principaux sont attachants par leur courage et leur candeur. Un magnifique récit de voyage qui démontre une fois de plus que la réalité dépasse toujours la fiction !

4,5/5

08:33 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.