26/03/2013

Luther : l'alerte (Neil Cross)

luther l'alerte.jpgA Londres, vient de se produire un carnage monstrueux dans un pavillon de banlieue. Tom et Sarah Lambert viennent d'être assassinés. L'homme a été châtré. Ses organes génitaux ont été introduits dans sa bouche. Sa femme, enceinte de huit mois, a été éventrée et le bébé, une petite fille, a été extraite et emmenée on ne sait où par le détraqué responsable de la boucherie. John Luther, un excellent flic, costaud mais sujet à des insomnies à répétition et à des phases dépressives, est chargé de l'enquête. Sans soin, il sait que le nouveau-né a peu de chance de survivre. Il tente d'obtenir une réaction en lançant un appel lors d'une conférence de presse. Le tueur prend très mal cette intervention et menace de tuer un autre couple et de kidnapper un autre enfant. L'affaire se complique. Et Luther est loin d'être au bout de ses peines...

Ce thriller très efficace et très bien écrit (à quelques répétitions près) a ceci de particulier qu'il est basé sur une série policière de la BBC dont Neil Cross a été le créateur et le scénariste. Contrairement à l'habitude, ce ne sont pas le cinéma ou la télévision qui adaptent un livre, mais l'inverse. Le résultat donne un véritable roman qui est une totale réussite. Le style de Neil Cross est rythmé et dynamique, le suspens maintenu sans relâche et les dialogues percutants. Une ambiance glauque à souhait qui montre un Londres « crépusculaire », en proie aux trafiquants, aux vendeurs de femmes et d'enfants, aux organisateurs de combats de chiens, aux pédophiles et autres détraqués sexuels en tous genres. Au-delà du thriller gore, inquiétant et angoissant à souhait, le lecteur pourra apprécier la description d'un environnement social dégradé et de personnages présentés de façon réaliste voire naturaliste, mais toujours avec compréhension et humanisme. Il pourra également se poser toutes sortes de questions sur les conséquences parfois difficiles de l'adoption de certains enfants, sur la misère sexuelle des classes défavorisées souvent liée à leur misère culturelle, économique et sociale et, bien évidemment, sur toutes les noirceurs et les turpitudes de la nature humaine. Un livre qui ne laisse pas indifférent mais qu'il faut déconseiller aux âmes sensibles.

4/5

(A paraître le 4/04)

08:43 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.