22/02/2013

Propagande noire (Fenech/Malafaye)

Propagande noire.jpgA Lyon, un adepte de l'Eglise Survivaliste se suicide en se jetant du haut d'un immeuble... Une jeune fille, contactée par deux recruteurs de la-dite secte disparaît du jour au lendemain. Il se trouve que c'est l'amie de la fille du juge Renan Le Goff, lequel enquête déjà sur le suicide de l'adepte et sur quelques autres affaires dont celle du financement occulte du PRP, le parti du président de la République. Aidé d'Agathe, sa fidèle greffière, le juge va avoir affaire à très forte partie. Blake, le gourou milliardaire américain patron de la secte, est prêt à tout pour empêcher que puisse s'exercer l'action de la justice. Il dispose de relais pratiquement à tous les niveaux de l'état et de complicités de toutes sortes, dans les médias, dans le monde politique et même dans la magistrature. L'incorruptible Renan parviendra-t-il à sortir vainqueur de cet audacieux bras de fer ? Rien n'est moins sûr.

Un très bon thriller d'un genre un peu particulier, car se situant très nettement dans un registre politico-judiciaire. Tout ce que le lecteur découvre lui semble inspiré de nombreuses affaires qui, en leur temps, avaient défrayé la chronique : procès de l'Eglise de Scientologie, scandale de la secte raélienne et quelques autres. Les moeurs sexuelles du gourou ressemblent fort à celles du fameux Raël, tout comme l'acteur américain, Tim Cross, a tout de l'avatar du célèbre Tom Cruise. Mais comme l'ensemble est imbriqué et recomposé pour donner cette « fiction », nous ne sommes pas vraiment face à un reportage ni à une enquête de journaliste d'investigation. Et pourtant, on sent la présence sous-jacente d'une forte documentation et d'une excellente connaissance des rouages très particuliers et des étranges arcanes de la mécanique judiciaire. Maître Fenech, le co-auteur de l'ouvrage, y est certainement pour quelque chose... Un peu lente à démarrer au début, l'action prend assez rapidement du rythme et atteint une vitesse de croisière digne des meilleurs ouvrages du genre. Rebondissements, coups tordus, péripéties diverses et variées ne manquent pas avant de déboucher sur un dénouement en deux temps. Le premier étant trop beau pour être vraisemblable, les auteurs ont astucieusement proposé un second et ultime retournement qui permet un atterrissage plutôt brutal dans la réalité, ce qui leur permet de rester en adéquation avec le ton général noir et désabusé du livre. Un ouvrage passionnant pour qui veut en savoir plus sur les dérives sectaires, la ploutocratie et la corruption généralisée, véritables gangrènes d'un état incapable d'assurer correctement ses fonctions régaliennes. Ouvrage de détente bien sûr, mais qui donne à réfléchir... Et cette réflexion finit par faire froid dans le dos !

4,5/5

09:05 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.