27/12/2012

Le tour du monde de la politesse (Collectif)

Le tour du monde de la politesse.jpgLa politesse, que certains peuvent juger proche de l'hypocrisie voire de l'obséquiosité, est une sorte de lubrifiant qui permet d'adoucir les rapports humains, de rendre ceux-ci supportables voire agréables à condition de bien en connaître les codes et usages. Et ceux-ci peuvent être fort différents d'un pays à l'autre. Ainsi se salue-t-on en Inde d'un « Namasté » en joignant les mains sur la poitrine, au Japon d'une courbette alors qu'en Russie il n'est pas de bon ton de sourire dans la rue ou de dire bonjour à un voisin... De même, il n'est pas toujours bienséant de distribuer des bises dans nombre de pays voire d'éternuer ou de se moucher en public... Les usages des uns peuvent être les insultes des autres. Certaines règles intangibles chez nous peuvent n'avoir ni sens ni utilité ailleurs. D'où l'intérêt de ce petit livre qui permettra bien des découvertes et des surprises au lecteur.

Pour chacun des vingt deux pays étudiés, un spécialiste des bonnes manières et un correspondant étranger du journal « Le Monde » nous dévoilent les arcanes des bons comportements, ceux qui permettront de se faire accepter dans chacun des pays traversés. Codes de politesse ou de courtoisie qu'il est toujours bon de connaître et de respecter pour éviter de commettre un impair et de s'attirer sottement des ennuis. « A Rome, vis comme un romain », disait un proverbe totalement confirmé par ce petit livre qui regroupe une série d'articles pleins d'humour publiés au cours de l'été 2011 par le quotidien en question et repris dans cet ouvrage. A noter également et à marquer d'un signet, le dernier chapitre. Et les Français ? Comment se comportent-ils à l'étranger ? Comment se comportent-ils avec les étrangers ? Pas si bien que cela pour des gens qui pensent être des parangons de politesse vu qu'ils l'estiment presque innée chez eux. Si l'on se réfère à un sondage pratiqué sur 40 000 hôteliers du monde entier, le touriste français serait presque le pire du monde juste devant le chinois et l'hindou. Il serait arrogant, imbu de lui-même, prétentieux, radin et ne faisant aucun effort pour dire deux mots dans la langue du pays ou en anglais. Sans parler du fait qu'il trouve toujours que tout est mieux chez lui. Autant dire qu'avec la politesse et les bons comportements en société, il y a encore et toujours du travail... Un livre intéressant même si l'on ne voyage qu'autour de sa chambre.

4,5/5

09:18 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.