21/10/2012

L'été des Fontanilles (Jean-Luc Fabre)

L'été des fontanilles.jpgEn septembre 1945, au mas des Euzes, sur un plateau sec et rocheux du midi de la France, vit Lucien, un jeune paysan solitaire avec ses parents, son grand-père et une très vieille voisine, la Mangeaclou. Loin de tout, la vie est d'autant plus difficile pour cette petite communauté que l'été on manque d'eau car celle-ci disparaît dans les entrailles de la terre et s'accumule dans le sol avant de ressortir dans une source difficilement accessible et totalement inutile, aux Fontanilles. Des aménagements coûteux seraient nécessaires pour alimenter le mas et surtout le village en contrebas qui lui, souffre de la mauvaise qualité de l'eau du fleuve. Lucien en parle à Hélène, une riche héritière et propriétaire du village, la seule personne à qui il peut se confier. Tous deux parviendront-ils à faire profiter tout le monde de cette eau précieuse et même de l'électricité ?

Ce roman de terroir est marqué d'une certaine étrangeté autant du point de vue géographique, (l'auteur ne donne aucune indication de lieu et le lecteur en est réduit à penser qu'il s'agit du midi en raison de la présence d'oliviers), que du point de vue historique. L'histoire est sensée se passer à la Libération, période particulièrement troublée et très connotée, et là encore, rien, aucun événement, aucune anecdote illustrant ce contexte. Pire, on pourrait croire que cette histoire de village sans eau ni électricité et où tout le monde se déplace à pied ou en carriole à cheval aurait pu se dérouler 50 ou 100 ans plus tôt et qu'elle n'en aurait été que plus vraisemblable. Si on y ajoute, un style passe-partout, des situations peu originales, des personnages et des rapports humains assez improbables, on ne peut qu'en conclure qu'on est très loin du chef d'oeuvre. Sur ce thème, mieux vaut lire « Manon des sources ». N'est pas Pagnol qui veut...

2,5/5

08:33 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.