23/09/2012

La nuit du chien (Olivier Brunhes)

la nuit du chien.jpgTobias Collet est un jeune homme qui a eu un démarrage difficile et pas mal de malheur dans sa chienne de vie. Son père s'est suicidé peu de temps après être sorti de prison. Lui-même a dû affronter et venir à bout d'un chien méchant lors d'une fugue, d'où son surnom de « Dog ». Orphelin, il a été recueilli par la brave Martine et protégé par quelques vieux montagnards taiseux et bourrus. Après un séjour en prison où il s'est lié d'amitié avec Marco, un géant violent et caractériel, il n'aspire plus qu'à une chose : retrouver Chloé, la femme qu'il aime et mener une vie tranquille. Mais ce projet va s'avérer plutôt difficile à réaliser.

Ce premier roman d'Olivier Brunhes, auteur de théâtre, attire l'attention par un style très personnel, à la fois poétique et descriptif, travaillé voire précieux et vulgaire tout à la fois ainsi que par une écriture qui s'attache au moindre détail des sentiments, rêves et impressions de personnages somme toute classiques dans le registre du roman noir. L'ennui c'est que l'intrigue tient sur un timbre poste, que l'histoire manque de rythme et de rebondissements et que la fin en happy end mélancolique est totalement convenue. Résultat : assez rapidement, la lecture devient laborieuse et l'intérêt retombe après un début punchy plutôt réussi. D'où un bilan mitigé.

2,5/5

08:35 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.