10/08/2012

Le combat contre les ombres (Georges Duhamel)

Le combat contre les ombres.jpg1914. Laurent, devenu chef divisionnaire à l'Institut National de Biologie, se voit infliger la présence de Birault, un assistant aussi incapable que déplaisant. Malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à s'en débarrasser car l'homme est pistonné et bénéficie du soutien de Larminat, son supérieur hiérarchique. La presse en fait écho. Justin est maintenant rédacteur en chef de l'Eveil de l'Ouest, un journal nantais. Raymond, le père, a changé de lubie. Il enseigne quelque temps « le secret du prestige personnel » sous le pseudonyme de « Professeur Guillaume de Nesles » avant de partir voyager en Algérie avec sa jeune secrétaire. Laurent et Jacqueline Bellec se fiancent et n'auront pas le temps de se marier car survient la mobilisation générale. Joseph, Ferdinand et Laurent sont appelés. Raymond et Justin engagés volontaires.

Ce « Combat contre les ombres », huitième tome de la Chronique des Pasquier, mérite bien son titre. En effet, Laurent, qui se retrouve sur le devant de la scène, est contraint de lutter contre des forces aussi puissantes qu'incompréhensibles pour lui. Il est victime de la rumeur et petit à petit broyé dans une cabale médiatique, très soigneusement décrite par G. Duhamel. Alors qu'il a raison et qu'il est en position de victime, la presse et la lâcheté du milieu scientifique arrivent à renverser les valeurs et à le faire passer pour un tyran et un incapable. Petit à petit, il perdra tous ses avantages , sa réputation d'homme intègre et jusqu'à son travail dans une affaire ridicule de mesquinerie. Il y a du Maupassant ou de l'Anatole France (« Crainquebille ») dans ce livre à l'intrigue particulièrement bien menée. Le lecteur quitte les héros de cette famille de français moyens un peu extravagants à un moment crucial, celui où le monde bascule dans les horreurs de la guerre...

5/5

08:24 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.