27/06/2012

Le fusil de chasse (Yasushi Inoué)

le fusil de chasse.jpgUn homme d'affaires japonais, passionné de chasse, croit se reconnaître dans un poème publié par l'auteur dans une revue spécialisée. Dans le courrier que le chasseur envoie à l'écrivain, il joint trois lettres de femmes qui permettent de comprendre ce que fut sa vie amoureuse. La première est de Shoko, la fille de sa maîtresse, qui raconte les derniers instants de sa mère. La seconde est celle de sa femme Midori qui supporta sa disgrâce avec dignité et la dernière celle de sa maîtresse Saïko qui ne supportant plus le poids de la culpabilité, finit par se suicider.

Un court roman sentimental présenté de façon épistolaire, parcellaire et relativement sibylline. Les trois points de vue différents permettent de mieux comprendre les sentiments ressentis par les trois femmes mais ne donnent qu'une idée très vague du personnage central, Josuke Misugi, sorte d'ectoplasme relativement peu intéressant au bout du compte. Au total, une banale histoire d'adultère qui n'apparaît originale que par sa présentation littéraire et par son style alambiqué et exotique. La quatrième de couverture ose parler d'une « formidable économie de moyens » (sans doute par les non-dits et par la brièveté du discours) et d'une « langue subtilement dépouillée ». On nous permettra de penser qu'on n'est pas loin de la publicité mensongère tant l'écriture d'Inoué manque de la légèreté promise. Le fil conducteur de cette histoire étant le péché, la culpabilité, comment échapper à une lourdeur certaine ? Mais peut-être faut-il incriminer la traduction ?

2,5/5

09:09 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.