20/06/2012

La piste oubliée (Frison-Roche)

la piste oubliée.jpgQuelques années après la Première Guerre Mondiale, dans le grand sud saharien à peine pacifié, les tribus de nomades s'affrontent encore. Ayant arrêté Akou, le meurtrier, un soldat français est assassiné par celui-ci alors qu'il le ramenait à un poste pour qu'il soit jugé. Aussitôt, une expédition est organisée. Mais pour être plus discrète, elle aura une mission scientifique qui lui servira de prétexte. Elle inclura le professeur Lignac qui recherche les vestiges d'une piste oubliée dans le Ténéré. Le lieutenant Beaufort, solide chasseur alpin mais novice du désert, et Franchi, méhariste corse blanchi sous le harnais mais ensorcelé par sa vénéneuse compagne Tamara, l'accompagneront ainsi qu'une poignée de Touaregs et de Chaamba et une bonne trentaine de chameaux. Mais dans ces étendues désolées et brulées de soleil, ces hommes parviendront-ils à mener à bien leur mission au milieu des vents de sable, des attaques de vipères, de frelons géants et autres embûches ?

« La piste oubliée » est un grand roman d'aventures et d'exploration comme savait si bien en écrire Frison-Roche, l'écrivain spécialiste des montagnes (« Premier de cordée », « La grande crevasse ») qui commença comme alpiniste et comme guide d'expéditions au Hoggar (1000 km à dos de chameau, traversée du désert en 2 CV, etc, etc...). C'est dire si l'on a affaire à un spécialiste de la question. Il sait mieux que personne nous faire découvrir ces lieux aussi splendides qu'hostiles. Cette histoire d'hommes, pleine de fureur, de violence, de souffrance et de courage sent vraiment l'authentique et le vécu. Rien que pour cela, elle mérite d'être lue si l'on s'intéresse aux grands espaces et aux grandes épopées de cette époque déjà fort lointaine. On apprend énormément de choses sur la vie et les moeurs des peuplades du désert. Un seul petit reproche : une profusion de mots arabes ou tamacheks qui oblige le lecteur ne connaissant pas ces langues à aller presque à chaque page en chercher la signification dans le lexique placé en fin d'ouvrage. Terrible et exaltant.

09:08 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Intéressant ce partage

Écrit par : dictionary | 20/06/2012

Les commentaires sont fermés.