15/05/2012

Imogène et la dame blanche (Charles Exbrayat)

imogène et la dame blanche.jpgA Callander, petit patelin des Highlands écossais, Ken Benalder, un bon à pas grand chose, a disparu depuis plus de dix ans sans laisser de trace et sans jamais donner la moindre nouvelle. Suite à l'arrivée de trois lettres anonymes, Dave Belford, inspecteur à Perth, entame une enquête. Ken a-t-il été tué et par qui ? Le principal suspect est un certain Georges Macosquin, amoureux perpétuellement repoussé par Joyce, jeune femme qui attend amoureusement le retour de Ken. Et, pire que tout, Imogène McCarthery aurait été complice du forfait...

Un roman policier plein d'humour et d'esprit picaresque dans lequel Exbrayat se livre à son exercice habituel : décrire les excès de ses chers Ecossais, buveurs de scotch, braillards, bagarreurs et aussi plein de mauvaise foi que d'amour de leurs hautes terres. Le lecteur retrouvera la pétaradante Imogène, l'héroïne récurrente à la crinière rouge et aux manières très brutes de décoffrage. On aura compris que dans ces conditions très particulières, l'intrigue policière et l'enquête elle-même passent au second plan dans pareille ambiance et avec pareils personnages hauts en couleur et comme on n'en rencontre plus nulle part. Détente et amusement garantis.

4/5

Citations : « Toutes les mêmes, Tyler... A moitié folles ou complètement dingues comme votre Imogène ou encore cette tordue de Margaret Boolitt ! Et vous savez pourquoi elles nous turlupinent, tentent de nous jouer les plus méchants tours, s'acharnent à nous calomnier, s'acharnent à nous calomnier ? Parce qu'elles sont dépitées de notre indifférence à l'égard de leurs prétendus charmes ! »

« L'Ecossaise souligna son affirmation en pesant de tout son poids sur le pied gauche d'Haquarson, que des cors rendaient extrêmement sensible, et s'en fut, laissant le pasteur sur le trottoir où il invoquait le secours du Seigneur tout en dansant sur un pied. Attitude qui le fit mal juger par quelques-unes de ses ouailles estimant qu'il manquait de tenue et se promettant d'en référer à l'évêque. »

09:27 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.