07/06/2011

Moine des Cités (Henry Quinson)

Moine des cités.jpgUn matin d'octobre 1989, Henry Quinson, un jeune trader franco-américain touché par la grâce, décide de quitter sa vie cossue et trépidante pour entrer à la Trappe de Tamié. Pour mieux répondre à l'appel du Christ, il choisit la vie austère des Trappistes avec les sept offices, la cellule inhospitalière et le travail à la fromagerie. Au bout de sept années d'observation puis de noviciat, il quitte Tamié très fatigué car il manque de sommeil. Après une longue recherche d'ordres correspondant mieux à son optique, il fonde sa propre Fraternité avec un autre moine et s'installe dans un appartement des quartiers nord de Marseille où il témoigne de sa foi en aidant les enfants à faire leurs devoirs d'école et en rendant toutes sortes de services à la population.

Un témoignage émouvant et surprenant sur un parcours on ne peut plus atypique. Aux yeux du monde, c'est folie que de quitter un emploi rémunérateur et gratifiant pour aller partager la vie des humbles et des exclus. « Je reviens à mes aspirations essentielles, dit-il : « Travail à mi-temps, soutien scolaire, catéchèse et prière. » Henry se considère comme un moine du XXIème siècle, ancré dans la réalité, non caché au fond d'un monastère. Il propose d'ailleurs en annexe « Les douze colonnes du nouveau monachisme ». Un livre intéressant qui propose une belle leçon de vie et de fraternité. Pour lui, les religions bien comprises se doivent de rapprocher les êtres et de jeter les bases d'une fraternité universelle. Malheureusement, tous les évènements du monde (assassinat des moines de Tibhirine, attentats divers, détournement de l'avion sur Marseille et attaques du 11 septembre) ne vont guère dans ce sens. On regrettera surtout le peu d'anecdotes illustrant la réalité de la vie de tous les jours dans les quartiers.

3,5/5 

08:26 Écrit par CCRIDER dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.